Quelle pente pour mon toit-terrasse ?

Pour les terrasses inacessibles : Avec des supports en maçonnerie, béton cellulaire ou bois -type OSB-, la norme impose une pente  supérieure ou égale à 1% et supérieure ou égale à 3% pour les supports en tôle d’acier nervurée.

Pour les terrasses accessibles  -aux piétons ou véhicules- la norme impose un support en maçonnerie avec une pente minimum de 0 à 2% selon les cas.

Dans la majeure partie des cas que nous traitons, nous recommandons d’avoir une pente de 2 à 3% afin d’éviter les eaux stagnantes et de favoriser l’écoulement des eaux de pluie.

Les eaux stagnantes ne posent pas de problèmes de longévité vis à vis d’une membrane EPDM  ; en revanche, elles peuvent constituer une nuisance pour le client.